Covid-19 : quel avenir pour l’année scolaire en Guinée ?

Article : Covid-19 : quel avenir pour l’année scolaire en Guinée ?
2 juin 2020

Covid-19 : quel avenir pour l’année scolaire en Guinée ?

La Covid-19 frappe le monde depuis maintenant plusieurs mois, en Guinée comme dans plusieurs autres pays africains, les écoles sont fermées depuis le mois de mars. On arrive au mois de juin, durant lequel les examens de fin d’année sont faits d’habitude.

Les examens sont compromis, du moins pour le moment. Les cours sont loin d’être terminés en Guinée, où les écoles sont fermées depuis mars, même si le gouvernement à travers le ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation a mis en place une plateforme en ligne pour permettre aux élèves de suivre des cours à distance, depuis leur smartphone et ordinateur. Des cours sont aussi diffusés à la télévision nationale pour les classes de 6e, 10e et de Terminales.

Qu’en est-il de ces cours en ligne ?

La plateforme Mboore qui a été mise en place par les autorités de l’éducation, n’a pas connu grande réussite, l’accès à internet étant très faible dans le pays. Selon le rapport de HootSuite et We are Social, sorti en janvier 2020, le taux de pénétration internet en Guinée était de 20%.

L’Etat a, en partenariat avec la société MTN, mis en place un système gratuit d’accès à la plateforme, mais cela reste toujours insuffisant quand on sait qu’il faut un smartphone ou un pc pour y avoir accès, ce qui est loin d’être à la portée de tous les élèves du pays.

Quelles solutions envisager ?

Dans certains pays africains, les autorités ont annoncé la reprise progressive des cours pour les prochains jours. Au Sénégal, la date du 2 juin a été annoncée par les autorités pour la reprise des cours uniquement pour les classes d’examen avant que celle-ci se voit reportée par le président Macky, même cas pour le Congo Brazzaville où les cours reprennent aussi ce 2 juin.

Face à l’échec patent des cours à distance, le gouvernement guinéen devrait donc opter pour la reprise des cours pour les classes d’examen avec le respect strict des gestes-barrières afin d’éviter l’hécatombe que pourrait causer une contamination de masse dans les écoles. Avec uniquement les classes d’examen, l’affluence dans les écoles sera très réduite et il y aura assez de place dans les salles de classe avec respect de la distanciation sociale.

Des cours par intermittence peuvent aussi être envisagés avec certains élèves le matin et d’autres l’après-midi, types de cours qui sont fréquents dans les différentes régions du pays, faute de places suffisantes pour les élèves.

Situation de la pandémie de Covid-19 dans le pays

Chaque jour, en fin de journée, l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire qui est en charge de la gestion de la Covid-19, publie les données mises à jour sur la maladie. À la dernière date du 1er juin 2020, le pays compte un cumul de 3844 cas positifs, 23 décès, et un cumul de 2135 guéris.
Les donnés sur la pandémie dans le pays peuvent être obtenus en infographie mise à jour quotidiennement sur @elhadjbah91.

Partagez

Commentaires