Ce ministre qui ne sait pas lire et qui devient la risée des réseaux sociaux

Ministre Ibrahima kalil-konate K2 Crédit photo: mosaiqueguinee.comMinistre Ibrahima kalil-konate K2 Crédit photo: mosaiqueguinee.com

Ibrahima Kalil Konaté, alias K au carré, est le ministre guinéen de l’Éducation nationale et de l’alphabétisation. La semaine dernière, à l’assemblée nationale, ce ministre a brillé par son incapacité à lire les chiffres du budget de son département qu’il était pourtant venu présenter aux députés.

Dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, le ministre Konaté a tâtonné plus d’une minute pour lire les chiffres du montant total du budget de son ministère – celui-ci s’élève à des milliers de milliards de franc guinéen.

« Le présent budget qui vous est soumis s’élève à mille.. à … mille cent trente trois… c’est un enseignant qui parle hein, je ne suis pas beaucoup affronté aux montants, … à mille cent trente trois…. à un million cent trente trois milliards neuf cent mille cinq cent quarante cinq mille… » affirme le ministre avant d’ironiser « Monsieur Fodé Oussou (député de l’opposition) tu ne me diras pas le contraire« .

Sachant que son chiffre était erroné, il réessaie : « Mille milliards… quatre cent soixante-seize… mille quatre cent soixante-seize milliards sept cent vingt neuf millions huit cent soixante-douze millions repartis comme suit » a conclu le ministre pensant que c’était le bon chiffre alors que non.

Depuis ce passage, les réseaux sociaux se sont enflammés avec des moqueries de tout genre sur le ministre, avec une remarquable ironie, un internaute justifie la mort de l’artiste Johnny Hallyday et de l’académicien Jean D’Ormesson par cette mésaventure du ministre Konaté.

Lisez plutôt les réactions des internautes sur les réseaux sociaux.

 

L’incapacité du ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation a même dépassé les frontières nationales : la vidéo du béninois Axel Merryl, dans laquelle il se fout pas mal du ministre Kalil Konaté, a fait près de 100.000 vues sur les réseaux sociaux.

Et après Ibrahima Kalil Konaté, c’a été au tour du ministre de la Culture et du patrimoine historique (qui normalement devrait être pétri de talent et de culture). M. Bantama Sow, sur son compte Facebook, publie des posts avec des fautes d’orthographes qu’un bon élève de l’élémentaire ne ferait jamais.

Suivez le buzz sur Twitter

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *