Guinée – 3e mandat, pourquoi ce silence d’ABLOGUI et de la société civile ?

Guinée 3e mandat Ablogui société civileGuinée 3e mandat Ablogui société civile

Il y a maintenant quelques jours. Oui quelques jours depuis qu’Alpha Condé a osé. Osé évoquer un éventuel 3e mandat. Vous ne rêvez pas mais Alpha Condé si. Modifier la Constitution c’est ce qu’il souhaite maintenant. C’est toujours comme ça que ça commence, une petite phrase banale au début. Qui, si elle n’est pas condamnée par la plus grande fermeté, évoluera, je vous le promets.

 « Le peuple est souverain et c’est le peuple qui décidera », certaines voies se sont levées pour condamner cette phrase d’Alpha Condé sur un éventuel 3e mandat en 2020. Ce que j’ai déjà dit c’est qu’en réalité  Le peuple a déjà choisi le nombre de mandat qu’un président peut faire en Guinée en approuvant cette Constitution qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels. Malheureusement, la phrase d’Alpha Condé engendrera d’autres insinuations si elle n’est pas d’emblée criblée d’attaques. Dans quelques mois, dans quelques années, il va encore oser, il osera aller plus loin. Oui il franchira un autre cap. « Le peuple demande un troisième pour finir les gigantesques projets que j’ai commencé ». Il le dira.

Après cette phrase du président, pas un seul mot de la société civile, en tout cas je n’en ai pas entendu. Autre corporation qui a brillé par son silence : l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI).  Peut être qu’ils me diront que ce n’est pas d’actualité. Il vaut pourtant mieux mettre en garde dès maintenant contre des telles idées, plutôt que d’attendre que cela soit trop tard pour en parler…

« L’utilité commune est le fondement de la société civile» disait Rousseau, la société civile devrait être la première à condamner les propos du président et la première à rappeler son combat pour le respect des lois de la République. Les lois stipulent que : « En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels, consécutifs ou non », on sait que si on s’arrête là, certains en profiteront pour dire que rien n’empêche de modifier cet article, c’est bien pourquoi l’article 154 de la Constitution dit la chose suivante : « La forme républicaine de l’État, le principe de la laïcité, le principe de l’unicité de l’État, le principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs, le pluralisme politique et syndical, le nombre et la durée des mandats du président de la république ne peuvent faire l’objet d’une révision ». C’est clair, plus rien à dire, la société civile, les blogueurs et d’ailleurs toute la société… nous devons tous nous battre pour que ces lois soient respectées.

Il peut paraître étrange que je m’en prenne à des confrères, mais cela me parait obligatoire de s’interroger sur un tel silence, comment expliquer cela ? Oui un silence assourdissant. Pas un seul mot sur ce sujet qui est pourtant relayé dans tous les médias nationaux et étrangers.

On sait tous ce qu’a été le rôle du Balai Citoyen au Burkina, qui, avec l’aide des blogueurs, a balayé le projet de 3e mandat de Blaise Compaoré en octobre 2014. On se rappelle encore de Y’en a marre  au Sénégal avec le fameux M-23 qui en a eu marre de Me Abdoulaye Wade qui tentait aussi en 2012 à briguer un 3e mandat. Tous ces mouvements ont réussi. Ils ont eu un courage. Ce courage a porté ses fruits.

Si en Guinée la société civile et les blogueurs restent en arrière, sans mot dire, sans condamner cette idée du président, c’est à déplorer, « eux qui auraient dû être la solution…. ». J’espère tout de même qu’ils ont simplement été distraits et qu’ils reverront leurs copies pour mener à bien leurs missions.

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *