Orange Guinée : Arnaquer les clients pour se faire de l’argent

Orange Guinée forfaits internetOrange Guinée forfaits internet

La société de téléphonie française Orange, très présente en Afrique, est très décriée ces derniers temps, en Guinée.  Suite à un nouveau plan tarifaire sur ses forfaits internet, Orange Guinée provoque l’ire de ses abonnés.

C’est la goutte d’eau qui a mis le feu aux poudres, ou encore l’étincelle qui a fait déborder le vase (rires). Orange Guinée devient incompréhensible.

Tenez vous bien : autrefois pour avoir 1Go de connexion internet valable 24 heures je dépensais 5400 GNF, aujourd’hui avec 15.000 GNF je n’ai accès qu’a 600 Mo valable 7 jours. Pour avoir 1.5 Go de connexion, je dépense aujourd’hui 32.000 GNF alors qu’avant, 2Go me coûtaient 9000 GNF. Évaluez combien de fois c’est devenu plus cher.

En plus de cela, aucun consommateur n’a été préalablement informé, sauf le Directeur Marketing & Communication de la société qui affirme avoir fait une conférence de presse pour parler du sujet.

 

En spécialiste d’envoi de SMS sur des jeux, tombola et autres comme si tous nous étions des policiers pour jouer au Guinée Games, PMU… ils nous fatiguent en longueur de journée avec ces SMS, pourquoi ne pas informer aussi les clients pas ce biais au lieu de faire une conférence de presse ?

D’ailleurs même cette conférence de presse portait sur la présentation d’un smartphone qu’Orange vend. Je n’invente pas :

Après la grogne que cela a provoqué sur les réseaux sociaux, l’entreprise a cherché à faire des comparaisons avec les autres pays de la sous-région, arguant que « les tarifs internet en Guinée sont les moins chers dans la sous-région alors que nos coûts d’exploitation sont les plus élevés. La hausse des taxes sur le secteur accentue également ce déficit ».

 

Le autorités guinéennes n’ont pour le moment pas réagi, mais espérons qu’ils pousseront Orange Guinée à revenir sur cette décision.

A ce sujet, une pétition a même été lancée afin de recueillir des signatures qui devront être présentées à la société si rien n’est fait d’ici là.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *